07 83 52 44 30
Du lundi au vendredi: 08:00 - 20:00

Kinésithérapie

kinesitherapie

La Thérapie Manuelle en Kinésithérapie

Les massages sont les traitements de base que chaque thérapeute manuel devrait posséder de manière obligatoire. Ses effets sont multiples (sédatifs, stimulants, circulatoires, réflexogènes, psychogènes) et ses indications précises: seul le masseur-kinésithérapeute saura les prodiguer avec discernement.
La massothérapie également appelée mobilisation tissulaire, regroupe de la manière la plus exhaustive possible toutes les manoeuvres, des plus superficielles avec les effleurages, aux plus profondes avec les massages périostés, susceptibles d’agir sur une structure anatomique définie:
– les mobilisations globales concernent la peau et le fascia superficiel
– les mobilisations analytiques concernent les fascias profonds et les aponévroses
– les mobilisations spécifiques (manipulations/thrusts) concernent les éléments capsulo-ligamentaires et articulaires

Le choix des techniques et ses modalités d’application sont fonction de la qualité du tissu sous-jacent et ne peuvent donc être stéréotypées.
Les méthodes de thérapie manuelle utilisent des techniques bien définies: par exemple les chaines musculaires sont parfaitement traitées par les levées de tensions myo-aponévrotiques (étirements manuels ciblés); les articulations par les manipulations, les nerfs par les techniques neurodynamiques, les organes par les techniques viscérales, le psychisme par les techniques réflexes, respiratoires ou globales.
Cibler le bon geste au bon moment requiert de l’expérience et un bon raisonnement clinique.

Le diagnostic: standardisé ou individuel?

“La démarche du diagnostic standardisé profite à la société, aux assurances et aux institutions législatives et judiciaires. Il n’est pas acquis qu’elle profite aux patients qui attendent une compréhension individuelle et à une démarche technologique qui lui soit propre. L’absence de démarche diagnostique individuelle continuera à alimenter le débat sur les lombalgies, sans augmenter les réussites. Stoppons le fourre-tout de la lombalgie et redonnons à la kinésithérapie une démarche diagnostique fonctionnelle, avec des objectifs précis permettant des résultats vérifiables et comparables.”

Gilles Peninou, Kinesither Rev 2015;15(161):37–44. Page :91

La rééducation

La thérapie manuelle apporte un bien être rapide mais ne permet pas un soulagement véritablement durable si elle ne s’accompagne pas d’un suivi spécifique.
Schématiquement, les manipulations vertébrales ont un effet à court terme, les levées de tensions myo-aponérotiques à moyen terme et la rééducation permet une véritable stabilisation à long terme et doit être prolongée chez soi par des exercices réguliers particulièrement dans les affections chroniques.

Cette conception s’appuie sur des notions fondamentales de biomécanique: les contraintes mécaniques physiologiques orientées et répétées dans le temps permettent une régénération et une réorganisation tissulaire: l’objectif est le rééquilibrage tonique à long terme afin de prévenir les récidives.

Dans le cas du sportif, elle se prolonge par la réathlétisation qui est surtout de la compétence du préparateur sportif.

La rééducation maxillo-faciale

Celui qui s’intéresse à l’individu dans son intégralité et à la posture doit intégrer cette dimension essentielle. Elle concerne le traitement des structures myo-fasciales de la face, du cou, du crane et de la bouche. Un organe complexe et mal connu est au centre de ce dispositif: la langue. Composée de dix-sept muscles, cette structure conditionne d’abord les fonctions vitales que sont la respiration et l’alimentation mais c’est aussi à partir de la zone orale que vont se développer à partir de la septième semaine de la vie embryonnaire l’ensemble des réflexes posturaux. Ainsi une fonction de déglutition immature entraine des dysmorphoses dento-palato-craniennes, un trouble d’articulé temporo-mandibulaire, des troubles d’élocution, voire une dyslexie mais aussi cervicalgies, névralgies, pathologies ORL, ronflements, apnées du sommeil et désordres posturaux.

A priori rebutante car en rapport avec l’intime, cette rééducation s’avère d’emblée ludique et efficace. Elle peut être entamée à tout age: chez l’enfant pour stabiliser le travail de l’orthodontiste et de l’orthophoniste, chez l’adulte pour traiter les troubles précédemment énoncés.