07 83 52 44 30
Du lundi au vendredi: 08:00 - 20:00

Posturologie

 

Les désordres posturaux

C’est une discipline relativement récente qui là encore peut être pratiquée par des praticiens de santé ou non. Elle repose sur le concept de système postural d’aplomb selon lequel la postion érigée est régulée par les capteurs posturaux aussi appelés entrées posturales qui sont: la plante des pieds, la vision, l’oculomotricité, le vestibule, l’appareil manducateur, les propriocepteurs musculo-articulaires et viscéraux.
Domaine très vaste, il évolue en fonction de la capacité de synthèse qu’ont ses acteurs car sa pratique requiert des connaissances solides en neuro-physiologie indispensables si l’on veut émettre des hypothèses pertinentes expliquant les déséquilibres posturaux ou les déformations orthopédiques. Ainsi, il faut rester prudent quant aux conclusions de chacun car les tests utilisés restent parfois insuffisants comme le nombre et le poids des paramètres à prendre en compte. En effet, si une paire de semelles orthopédiques, une gouttière occlusale, des prismes visuels s’imposent parfois, il ne faut pas minimiser la masse des informations sensorielles du reste du corps en particulier les mécanorécepteurs articulaires, les organes tendineux de Golgi et les fuseaux neuromusculaires du tronc et des membres inférieurs. Par exemple dans le cas des déformations orthopédiques (scolioses, cyphoses…), les plaintes viennent de raideurs localisées qui se sont accrues avec le temps et perturbent la posture; pourquoi alors conforter l’individu dans sa déformation et donc risquer de l’aggraver à terme si l’ont peut l’améliorer par des techniques manuelles ou gymniques?

Cette discipline a la vertu de développer la communication interprofessionelle mais peut parfois générer une certaine confusion quand les analyses se complexifient ou divergent; ainsi rien ne doit être avancé de manière péremptoire.

Lorsqu’un élément du système postural d’aplomb est altéré, un déséquilibre s’installe et des plaintes apparaissent:
DOULEUR = céphalée, névralgie, rachialgie, myalgie
DESEQUILIBRE = nausée, vertige, instabilité, fatigue
BLOCAGE = dysfonction articulaire, torticolis, lumbago
RAIDEUR = dysfonction musculo-aponévrotique, contracture, rétraction, fibrose

Lorsque les information sont contradictoires ou nociceptives, elles vont gêner la régulation de l’équilibre au lieu de l’aider. Quand ce trouble devient chronique on parle alors de syndrôme de dysfonction posturale (SDP).

8a05b0_7e02e6f4b0ed4ce9b74e924cfa5450ef

AVANT TOUTE PRISE EN CHARGE POSTURALE, IL FAUT REALISER UN DIAGNOSTIC PRECIS DE LA DYSFONCTION:

A partir du bilan postural s’organisera une prise en charge multidisciplinaire:  kinésithérapeute, ostéopathe,  podologue, dentiste, orthoptiste, préparateur physique, psychologue, sophrologue, nutritionniste…

L’obljectif est d’améliorer votre autonomie et votre bien être à travers une posture indolore, équilibrée et performante.

Une posture corrigée n’étant jamais définitive, une surveillance régulière est recommandée.